Coordonnées

Petites annonces

Vidéos

Gestion de la rupture du ligament croisé

LA RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR

 

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) peut survenir spontanément lors d'un mauvais mouvement du genou. Cette rupture peut être partielle ou bien totale, elle provoque une instabilité du genou qui elle même entraîne une inflammation qui aboutie au final au développement d'arthrose dans le genou et donc une boiterie permanente.

Actuellement, il y a deux manières d’aborder la réparation d’une rupture du ligament croisé antérieur: la stabilisation passive ou la stabilisation active.

 

La stabilisation passive c’est essentiellement la ligamentoplastie classique qui consiste à stabiliser le genou à l’aide d’une prothèse (Technique de Flo). Technique indiquée chez le chat ou les chiens légers. Cette technique donne de bons résultats chez les animaux de moins de 10-15Kg à condition que le suivi post-opératoire soit suivi scrupuleusement, c'est-à-dire avec beaucoup de repos!

 

La stabilisation active consiste à modifier les forces qui s’exercent sur le genou afin d’annuler la poussée tibiale crâniale à l’aide d’une ostéotomie du tibia. Actuellement, il existe plusieurs techniques mais deux se détachent : la TPLO et la TTA Rapid.

 

Si l’on veut résumer simplement les principes de ces deux techniques, on peut considérer que la TPLO modifie l’anatomie pour rencontrer les forces de l’articulation alors que la TTA Rapid modifie les forces articulaires pour rencontrer l’anatomie du genou.

 

Les deux schémas suivant expliquent très bien le principe de chaque technique :

 

            

TPLO : on « redresse » la pente                                             TTA Rapid : on modifie les forces

 

TTA Rapid ou TPLO ?

 

On considère que si la pente tibiale est supérieure à 30° la TPLO est plus indiquée (ce qui est rare car généralement la pente oscille entre 22° et 25°)

 

Par contre 

 

  • La TPLO augmente les forces internes de l’articulation alors que la TTA Rapid les réduit en allongeant le « bras de levier » au tendon patellaire.
  • La TTA Rapid ne change pas la géométrie de l’articulation.
  • La TTA Rapid est moins invasive, plus simple mais pas plus facile.
  • Les corrections angulaires ne sont pas possibles avec la TTA Rapid mais  la TTA Rapid est moins sujette aux angulations non voulues.
  • La TTA Rapid restaure les schémas de contact fémoro-tibial similaires à ceux obtenus avant la rupture du LCC tandis que la TPLO ne le fait pas.
  • La TTA Rapid prend en compte la force stabilisatrice du quadriceps qui est ignorée dans le raisonnement biomécanique de la TPLO.
  • C’est une technique que l’on peut faire sur des petits chiens (à partir de 8-10kg).

 

Visonner la technique de la TTA Rapidhttps://www.youtube.com/watch?v=nNC_PZWAPvA&t=38s

                                                                  

                                                                    exemple de chirurgie post-opératoire de TTA Rapid